L'étranger de la plage

Publié le par Husk of yaoi

L'étranger de la plage
Premier manga de Kii Kana a être publié en France, il fut pour moi un énorme coup de cœur. Il fait parti de cette nouvelle vague de boy's love débarquant en France qui révolutionnent le genre.

Résumé : Shun Hashimoto, gay, est écrivain en herbe, tandis que Mio Chibana est un lycéen mélancolique passant son temps à regarder la mer. Ils se sont rencontrés il y a de cela trois ans, sur la plage d’une petite île isolée d’Okinawa. Plus les jours passaient, plus les deux jeunes hommes se rapprochaient. Cependant, Mio ne tarde pas à devoir quitter l’île, et lorsqu’il y revient après trois longues année de réflexion, il se rend directement chez Shun pour lui avouer qu’il l’aime. Mais de son côté, le jeune écrivain a bien du mal à faire les premiers pas vers une relation amoureuse…
 
"L'étranger de la plage" nous invite à de belles contemplations. En effet, ce récit, doux et ponctué de touches de mélancolies, est loin d'avoir un rythme haletant. De page en page, nous allons suivre l'évolution de la relation qui lie les deux protagonnistes de l'histoire. Elle se fera lentement et naturellement, comme nous l'a habitué l'auteure. Avec comme toile de fond, un village côtier.

Les personnages principaux sont très bien construits et ont une personnalité propre. Ils ont chacun leurs vécu et leurs propres façons de pensés.
Shun, l'écrivain, sera le premier à remarquer le mélancolique Mio. Ce fut un coup de cœur pour lui, et très vite, une certaine tendresse, mêlée à un sentiment de curiosité naitront en son sein. Car Mio, taciturne, ne se livrera pas facilement, ne répondant pas, envoyant même paître l'écrivain. Néanmoins, celui-ci n'abandonnera pas, et arrivera petit à petit à briser la carapace du jeune homme. Mio, de son coté, d'abord méfiant, arrivera donc à se livrer et confier les raisons de sa mélancolie.

Si, de postula, on pourrait penser à une relation réconfortante dans un sens, il n'en est rien. Passer le premier quart du manga, on se rendra compte que Shun a lui aussi ses démons, qui semblent le bloquer pour une relation dite "sérieuse".

Finalement, rien ne se fera facilement. Leur relation amoureuse mettra du temps à naître, quelques obstacles venant ponctuer l'avancé de leur romance. Elle ne coule pas de source, c'est compliqué, et l'auteure a su mettre en place plusieurs éléments qui rendent à mon gout cette relation réaliste.

Dans cette histoire, en plus de Shun et Mio, nous aurons le droit à de bons personnages secondaires. Je vais surtout vous parlez de Suzu et Eri, le couple de femmes chez qui vis l'écrivain, car décrire les autres serait vous spoiler. Sans être vraiment approfondies, on arrive néanmoins à cerner leurs personnalités. Suzu est un peu plus discrète et réservée que Eri, cette dernière, doué d'un fort caractère, n'hésitera pas à encourager, de manière franche, les garçons afin de faire progresser leur relation. C'est pour l'instant le seul boy's love où un couple de femmes récurrent, du moins, dans "L'étranger de la plage", est présenté de manière intelligente.

Dans ce manga, en plus des relations amoureuses, l'homophobie sera traité de manière convaincante. Chose de plus en plus présente dans les boy's love, la façon qu'a Kii Kana d'en parler produit un autre point fort à cet œuvre. Point qui d'ailleurs est approfondi dans la suite de ce one-shot, "l'étranger du zéphyr".

Petite note pour ceux que ça intéresse, le sexe dans ce manga est consentie. D'ailleurs, pour leurs premiers ébats, Shun et Mio discuterons, se mettant d'accord sur qui aura telle position... Ce que j'ai trouvé vraiment rafraîchissant.  Ces questionnements étant encore rares dans le boy's love; bien que je remarque une certaine amélioration de ce coté-là aussi ces dernières années.
L'étranger de la plage
L'étranger de la plage

Les dessins de ce manga sont magnifiques. Je sais que je l'écris souvent, mais Kii Kana a une patte graphique incroyable et unique. La façon dont elle dessine ses personnages, avec des visages presque enfantins, ses décors sublimant l'ambiance dans laquelle baigne les personnages; et un enfin véritable travail sur le découpage des cases, toujours parfaitement agencés, de manière à ressentir les moments et sentiments que vivent les personnages.

En résumé, "L'étranger de la plage", ainsi que sa suite, la série "L'étranger du zéphyr", sont de véritables coups de cœur. Un sans faute dans le travail de cette auteure qui m'impressionne à chaque lecture de ses mangas.

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletters pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles !

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article, à bientôt pour de prochaines chroniques.

Autre œuvre de l'auteure chroniquée : Qualia under the snow

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article