Vivre pour demain

Publié le par Husk of yaoi

Vivre pour demain

Bonjour, aujourd'hui, j'ai décidé de vous parlez d'un boy's love de Taishi Zaô, sorti en 2010 en france, soit 5 ans après sa parution au japon. Si cette artiste ne vous dis rien, sachez qu'elle était la dessinatrice de "Love stage" !

Résumé : Un jour, une foule de garçons se précipite à l'école de Tasuku et prétend que le jeune homme est le fils de la déesse chance. Chaque garçon supplie alors Tasuku de l'accepter comme petit ami afin qu'il leur porte chance. Tasuku est très en colère mais, s'il utilise son pouvoir il pourrait faire de son meilleur ami Oono l'élu de son coeur. Afin de tester ses pouvoirs, Tasuku commence par attirer Oono vers lui...

Concernant ma lecture, j'ai passé un agréable moment ! Les personnages que nous présente l'auteure sont attachants et bien construits. Tasuku, qui aurait ce "don de chance" est un protagoniste intéressant de par les questions qu'il se posera vis à vis de ses sentiments pour Ôno. Gêner par les sentiments qu'il éprouve pour son ami d'enfance, qui est un garçon, il se questionnera sur leur possible futur, sur les réactions de l'entourage... Je ne m'attendais pas à ce genre de réalisme ! C'est assez convainquant, surtout quand on connaît la pression social au Japon que les adultes subissent pour avoir une descendance (en France aussi, bien sûr, mais dans une moindre mesure).

Le personnage d'Ôno est son exact opposé, bien plus irréfléchis, il semble quelque peu simple d'esprit mais doué d'une grande sensibilité. J'ai bien aimé ce protagoniste, que j'ai trouvé juste... tellement mignon dans ces réactions ! Il a un côté naturel et spontané, qui peut semblé étrange pour les personnes l'entourant, mais que j'ai trouvé très craquant.

Enfin, un dernier personnages récurrents nous est présenté, Katsuyama. Plus qu'un simple ami, il fait office de confident, toujours prêt à écouter les problèmes de ses amis et a prodigué de précieux conseils. De par son regard extérieur, il se pose comme le personnage calme du manga. De plus, il a un regard positif sur les homos, un peu gay friendly sur les bords...

L'histoire, quand à elle, est complétement farfelue, de par le "don de chance" que possède Tasuku. Des passages quelques peu irréaliste se succéderont, et si ils n'ont rien de "terre à terre", ils sont surtout comiques.

Vivre pour demainVivre pour demain

Les dessins sont vraiment appréciables, l'auteure avoue qu'une pause de un an s'est effectué à un moment, et en effet, ça se ressens sur le dessin. Rien de très choquant, le trait se fait plus précis et affiné, c'est très agréable. Comme elle nous l'a récemment prouvé avec love stage, elle métrise très bien le tramage, accompagnant, voir, accentuant certains passages du récit. Les arrières plans sont présents pour qu'on puisse visualisé les endroits où se trouve les personnages. Les scènes de sexes sont bien dessinés, c'est très sensuels et... hot. Mais juste ce qu'il faut.

En résumé, j'ai passé un agréable moment pendant cette lecture. Je regrette le côté "ami d'enfance" qui explique la relation de base des deux principaux protagonistes, c'est vraiment trop... éculé. Mais pour le reste, c'est que du positif ! Je vous recommande ce boy's love, néanmoins, il y a un peu de consentement trouble, pour celles et ceux à qui sa gène.

Ainsi se clôture cette chronique ! Merci d'avoir pris le temps de la lire, j'espère qu'elle aura été intéressante ! À bientôt !

Publié dans Chroniques

Commenter cet article