Wild rock

Publié le par Husk of yaoi

Wild rock

Seul manga de Kazusa Takashima publié en France, "Wild rock" a été pour moi une bonne surprise. Publié en 2009, ce boy's love se passe dans un contexte qui jusque là n'a jamais été revus, celui de tribus passés.

Résumé : Emba et Yuen font partie de deux tribus ennemies depuis la nuit des temps. Emba est fort et doué à la chasse, à l'opposé de Yuen qui préfère les fleurs aux armes. Le père de Yuen décide de l’envoyer, travesti en fille, demander la trêve des hostilités auprès de Emba. Mais les deux jeunes hommes tombent amoureux l’un de l’autre…

Au départ, l'idée derrière la création de mon blog était tout simplement de faire partager mon avis, pour ce qu'il vaut, à qui voulait bien le lire. Néanmoins, au vue du nombre de visites ces derniers temps, j'ai pensé que faire de la "pub" pour certains yaoï "oubliés" serait pas mal, du moins, essayer de susciter un regain d'intérêt pour eux. Cet article sur "Wild rock" en est un bon exemple.

Comme vous avez pu le lire avec le résumé, le cadre de cette romance est des plus inhabituels, ici, adieu la romance lycéenne ou entre deux collègues de travail, c'est au travers de tribus dites "barbares" qu'une relation amoureuse va se créer.

Cette dernière d'ailleurs aura des répercussions très intéressantes, et l'auteure a su tourner le sujet de manière intelligente bien que finalement peu original. 

Nos deux protagonistes font parti de clans rivaux, et pour sceller une trêve entre eux, leurs chefs vont liés leurs progénitures entre elles. C'est ainsi qu'Emba et Yuen se rencontrent, et bien que ce dernier soit au début travesti en fille, ils vont, contre semble t'il toutes attentes, tombés amoureux l'un de l'autre. Si de postula les personnages semblent clichés, le message du récit se veut positif, ce qui compte, ce n'est pas le genre de la personne avec qui tu sors, mais d'être heureux ensemble. C'est beau, et comme assez souvent, on sort d'une vision hétéronormée d'une société.

Attardons-nous maintenant un peu sur les personnages. Comme écris précédemment, ils sont assez stéréotypés, le seme est fort, virile et doué à la chasse, alors que l'uke a une corpulence plus gracile, préfère les fleurs aux armes et est, de manière général, caractérisé selon les clichés du personnage féminin. Néanmoins, les deux protagonistes n'en restent pas moins intéressants, et au delà des clichés du genre, les motivations de leurs rencontres son clair, assurer un avenir harmonieux à leurs clans, et c'est la combinaison de leurs différences qui vont être la personnification de l'unité et de l'harmonie des tribus.

De plus, bien que les deux personnages soient relativement clichés, ça n'empêche pas Yuen, dans sa vision du monde, plus réfléchis et pacifiste, semblant se laissé balloter par certaines impulsions d'Emba, d'être consentant, et de prendre un réel plaisir à se laisser emporté par la fougue de son amant. Ce personnage, sous ses ressorts caricaturaux féminins, est très intéressant, dans le sens où il reste un homme cisgenre, qui a un comportement très féminin. Ce qui reste hélas encore trop rare une fois sorti du domaine du manga (J'aime rappelé de temps en temps ce genre de choses.)

Finalement, bien que les personnages ne débordent pas d'originalités, ils sont à mon gout assez bien traités pour être intéressants et, autant l'un que l'autre, moteurs de l'action et du déroulé de l'intrigue.

Wild rockWild rock

Autre point fort du manga, les dessins. Vraiment très beaux, le trait est fin et doux, comme pour beaucoup de récits tranche de vie. Néanmoins, l'auteure a su rendre les scènes d'actions palpitantes et pas "brouillons". Elle sait à merveille dessiner des corps masculins beaux et sensuels, les émotions sont bien retranscrites, et les scènes de sexes sont sublimes (et consenties). Les paysages et arrières plans sont généralement dessinés, nous faisant profiter d'une nature sauvage luxuriante.

En résumé, ce boy's love a autant d'originalités que de clichés. Si la lectrice expérimentée verra ces derniers, n'importe qui pourra remarquer le cadre original du récit, mettant les personnages dans des situations généralement inédites dans un yaoï.

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article, j'espère vous avoir donné envie de découvrir "Wild rock" ! À bientôt !

Si vous voulez me suivre sur facebook, c'est par... ici !

Publié dans Chroniques

Commenter cet article