How to keep me and how to scold

Publié le par Husk of yaoi

How to keep me and how to scold

J'ouvre le bal des articles sur les nouveautés idp avec "How to keep me and how to scold", manga de Chiaki Kasai. Je n'attendais pas grand chose de sa part, et pourtant, il aura su me surprendre à certains moments !

Résumé : Ten Sayama, étudiant banal, est un jour abordé en pleine classe par un beau garçon sérieux, Waka Hachimaki, pour une demande qui lui fait l'effet d'une bombe : Hachimaki veut coucher avec lui ! Mais les deux garçons ne se sont jamais parlé avant, et Sayama a beau être gay, il n'en est pas au point de coucher avec le premier venu. Après tout, Hachimaki ne lui plaît même pas, et lui-même est ce qu'on appelle un "chat", autrement dit, le passif dans une relation amoureuse.
Or, le lendemain à peine, malgré un refus net de la part de Sayama, Hachimaki revient à charge avec une stratégie particulière : inonder Sayama de cadeaux étranges, tels que... des snacks au poisson ?? Une petite minute – Hachiyama le prendrait-il réellement pour un chat ?!

Le résumé ne me vendais pas du rêve, mais là où l'auteur m'a surpris a été son traitement plutôt réaliste de l'homosexualité.
Néanmoins, avant de m'attarder plus en détail sur Sayama, je vais très rapidement vous parlez du problème que j'ai rencontré avec le personnage de Hachimaki . À aucun moment le mot "bi" est prononcé ou même pensé. Je sais que dans le yaoï (et même irl), un hétéro peut coucher avec un gars, et l'aimer. Néanmoins, dans ce manga, le questionnement que Sayama pose à Hachimaki est là pour approfondir la question sur sa sexualité. Conclusion, rien. Pas de "bisexualité" ou "biromantisme" évoqués, juste un hétéro qui semble avoir virer sa cutie... Dommage, ce manga aurait put être un coup de cœur si cette question avait trouvé réponse.

Au delà de ceci, le fait que Sayama soit gay est bien traité de la par l'auteure. On le voit douter, s'insurger même, devant cet hétéro qui croit qu'être gay c'est toujours avoir les jambes écartés pour n'importe qui. Par la suite, il se posera des questions que beaucoup d'homo, bi, ou pan se sont posés, de la part de cette œuvre, je ne m'attendais vraiment pas à ce genre de réalisme !

 De l'autre côté, Hachimaki semble plus insouciant, un peu niais à certains moments, mais il a un côté oblatif qui aura su me charmer !

Autre point traité avec humour, le sexe. Car si Hachimaki veut tester avec un homme, c'est pour se faire pénétrer. Problème, Sayama est passif. Pendant plus de la moitié du manga, il y aura une bataille de uke, à l'inverse de ce qu'on voit dans "same difference". D'ailleurs, l'auteure met un soin particulier à souligner le fait que la pénétration anal n'a rien de simple. Ca ne passe pas tout seul, il faut préparer le terrain, et certaines personnes sont bien plus étroites que d'autres.

Si au début, le consentement est quelque peu hasardeux, la suite du récit nous offre des scènes de sexes sublimes, avec un seme qui se préoccupe du bien-être de son uke.

How to keep me and how to scold
How to keep me and how to scold

Pour les dessins, c'est vraiment très agréable ! L'auteure a un trait fin, particulier, je ne pense pas que tout le monde appréciera. Personnellement, j'ai adoré !

Sans être la révélation boy's love de cette année, ou même un coup de cœur, "How to keep me and how to scold" aura été une lecture sympathique, et ce malgré quelques petits bémols.

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletters pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles !

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article, je vous dis à très bientôt pour un prochain billet !

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article