Escape journey

Publié le par Husk of yaoi

Escape journey

Dernier manga de Ogeretsu Tanaka a être sorti en France, il est, pour moi, celui que j'ai le moins apprécié. Je sais que beaucoup de gens ont aimés ce manga, d'ailleurs pour moi ce n'est pas un flop, mais à la différence de "The proper way to write love", où j'expliquais que la première histoire ne m'avais pas spécialement plu, la seconde était néanmoins, pour moi, une réussite. Rentrons un peu plus en détaille.

Résumé : Depuis qu’ils ont rompus, Taichi et Naoto ne se sont plus revus. Jusqu’à ce qu’ils se retrouvent par hasard dans la même Université. Malgré leur rupture en tant qu’amants, ils retrouvent l’ami qu’ils avaient perdus, et décident ainsi de se fréquenter comme tels. Mais leurs sentiments d’antan sauront-ils rester enfouis loin dans leur cœur alors qu’ils sont redevenus si proches ?

Comme on peut le voir, ici, l'auteure va nous parler de retrouvaille entre deux personnes qui étaient "ensemble" fut un temps. Et franchement, ce n'est pas le résumé qui m'a donné envi de l'acheter, c'est en réalité l'aura de l'auteure qui m'a poussé à prendre ce manga.

Plusieurs choses ont marqués ma lecture. Parmi les points positifs, il y a  l'histoire. Le passé qui lie les protagonistes est vraiment bien traité, pendant les trois quarts du tome un, je me suis beaucoup retrouvé dans les discussions et les réactions de Naoto et Taichi. L'auteure traitant leur relation de manière réaliste, tout n'est pas rose, ni noir, il y a des moments où c'est simples et d'autres où ça devient compliqué. Les personnages s'ignorent, s'en moquent, en rigolent, ils dérapent, se disputent, mais restent liés.

Il y a également les autres personnes gravitants autours d'eux, car en plus des deux principaux protagonistes, on a le droit à des personnages secondaires sympathiques et apportant un réel dynamisme à la série ! Des filles notemment, chose assez rare dans un yaoï, où d'habitude, elles ne servent qu'à créer jalousie et disputes, leurs caractères presque effacés.

Pour moi, ce manga était une réussite. Jusqu'à une certaine dispute entre Taichi et Naoto, suivi d'un viol punitif, et là, j'ai vite déchanté. On a le droit après ceci à une remise en question de la victime, qui ne cesse de se demander ce qu'elle a fait de mal, qu'elle ne mérite vraiment pas son petit copain, etc... Et du côté de l'agresseur, rien. Aucune remise en cause, il est totalement excusé, il est celui qui se prend le moins la tête, bref, tout va bien dans le meilleur des mondes !

Escape journey
Escape journey

Hormis ceci, les dessins d'Ogeretsu Tanaka sont superbes ! Je suis en adoration devant ces traits, juste sublimes, ses personnages ont toujours un visage "marqué" que j'aime beaucoup ! Le découpage est simple mais efficace, et les décors sont assez dessinés pour qu'on visualise où sont les protagonistes.

En résumé, comme dis précédemment, la scène de non-consentement et la suite m'ont ruiné ma lecture. S'annonçant comme un coup de cœur, ce ne fut, finalement, pas du tout le cas, je compte néanmoins m'acheter la suite, ayant quand même envie de voir ce que sera leur avenir !

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article, j'espère que je n'ai blessé personne en donnant mon avis sur ce manga, car ce n'est vraiment pas le but. À bientôt !

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletters pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles !

Autres œuvres de l'auteure chroniquées : Love whisper even in the rusted night, The proper way to write love

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article