Bodysuit fetish

Publié le

Bodysuit fetish

"Bodysuit fetish", manga de Uni Yamasaki, est la première sortie de 2017 que je chronique ici !

Résumé : « Je suis fétichiste des vêtements, puis-je te tripoter dans ta combinaison moulante ? »
Cette proposition alléchante vient du beau Tôma, pour qui Kuroe a accepté d’être modèle. Ce qui devait être un simple échange de bons procédés entre deux étudiants en design, respectivement de mode et de jeux vidéo, se transforme tout à coup en une situation embarrassante à laquelle Kuroe devrait vouloir se soustraire. Mais qui ne craquerait pas face au charme hypnotique de Tôma, avec ses expressions adorables, sa sincérité alarmante et son côté trop passionné ? Car si Kuroe est aussi peu réticent, c’est parce que Tôma lui rappelle sa propre obsession…


Ce manga m'a énormément surpris ! Je l'ai reçu dans mon abonnement "hana" de ce mois-ci, et honnêtement, je ne m'attendais pas à grand chose, mais finalement j'ai apprécié !

On y suit une romance mignonne, douce-amère entre deux étudiants qui n'ont pas grand choses en commun.

Si l'histoire n'est pas des plus originales, l'auteur a pourtant su la traité de manière efficace ! Et ce, en particulier, concernant les réactions des personnages, aucun d'eux semble supérieur à l'autre, et bien que Tôma semble imposer son fétichisme à Kuroe (et c'est plus ou moins le cas lors de la première scène, bien qu'ici ce soit du "consentement trouble"), nous aurons droit pour la suite à un "uke" consentant, et un "seme" se souciant du bien-être de son amant.

L'auteur nous présente donc un "seme" qui n'est pas tout puissant, dans un boy's love pourtant centré sur le sexe. S'il brusque le "uke" de quelques façons que se soit, il se remettra en question, il ira s'excuser, il essaiera de se faire pardonner... Bref, il est respectueux envers son amoureux. Pour citer un exemple précis, lors de la scène "finale" de sexe, il vérifiera si son "uke" a mal ou pas, s'il a envi de changer de position pour être plus à l'aise, il veillera à ce que son copain prenne son pied.

Hormis ceci, autre que le sexe, on a ici un "seme" ouvertement sensible, ayant ces hontes, ces faiblesses, ces sauts d'humeur...

Le "uke" , d'ailleurs, ne restera pas passif ! Il n'hésitera pas à faire le premier pas pour que leur relation avance, pour en découvrir plus sur son petit copain, qu'il trouve "tellement mignon". Bien qu'il ai un appétit sexuel un peu moins développé que Tôma, Kuroe pourrait bien vous surprendre en fin de tome !

Bodysuit fetish
Bodysuit fetish

Les dessins sont très beaux, le trait est fin, efficace, l'auteur sait dessiner des corps d'hommes sexy (et beaux), moulés ou pas dans une combinaison. Les arrières plans, quand à eux, sont souvent représentés, chose assez rare dans le yaoï pour être souligné !

En résumé, je vous conseille vivement ce one-shot, rafraichissant de par la manière dont le sexe y est traité, il saura également vous faire sourire grâce aux petites touches d'humour apportés au récit !

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletters pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles !

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article sur cette merveilleuse surprise de cette nouvelle année ! À bientôt !

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article