Deadlock

Publié le

Deadlock

Deadlock, manga dessiné par Takashina Yû et scénarisé par Aida Saki, est une adaptation du light novel de Chara Bunko. Voilà plus d'un an que le premier volume est sorti, il était donc tout à fais raccord que je vous le chronique !

Résumé : Agent de la brigade de lutte contre la drogue à Los Angeles, Yuuto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier ait été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient finalement réussi à démanteler l’un des plus gros gang de drogue de New York, qu’ils avaient infiltrés pendant près d’un an. Victime d’un véritable coup monté, Yuuto se fait condamner par ses propres frères de la Justice et envoyé à la célèbre prison de Schelger.

À peine arrivé, il est déjà la cible des soldats noirs. Mais Yuuto refuse d’être protégé par Dick Burnford, son compagnon de cellule, qui malgré ses airs angéliques est capable de se faire respecter par la prison toute entière. C’est alors qu’il reçoit la surprenante visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le leader d’un groupe de terroristes des plus secrets.

Vous avez dû vous en rendre compte, Deadlock est un manga bl comme on en voit peu en France, l'habituelle romance lycéenne japonaise est ici remplacée par l'univers carcéral américain, avec ses régles et codes, sombre et plus violent que ce à quoi nous sommes habitué. (Je fais bien sûr là une généralité, il existe également des œuvres de ce genre se situant dans une école qui peuvent être sombres et cruels)

Et sur ce point, Deadlock m'a agréablement surpris ! J'avais eu une assez mauvaise expérience d'un yaoï dont le contexte se situait en prison (Under grand hotel), mais ici, l'histoire me semble nettement plus réaliste, voir cohérente vis à vis des prisons américaine (à noté que, hormis certaines séries que je regarde, notamment orange is the new black, je n'ai aucune connaissance en la matière, mon avis sur la question est donc à prendre avec des pincettes),.De plus, à la place d'une romance foireuse, on a ici une enquête policière assez bien menée.

D'ailleurs, petit aparté concernant un sujet qui me tient à cœur, il n'y a pas de viol romantisé, et je ne pense pas qu'il y en aura. À l'inverse d'"Under grand hotel", où l'un des personnages principaux viol l'autre et où il n'y a que peu de remises en question, ici ça ne semble pas être le cas, du moins pour l'instant. Avec ces deux tomes sortis, le ton donné au manga se veut un peu trop réaliste pour ça.

Parlons maintenant du côté "policier" de ce manga. Concrètement, il y a des ficelles scénaristiques grosses comme Totoro, j'en ai vu arriver de loin, ce qui n'a pas gâché mon plaisir de lecture. D'autant que l'auteure a su me surprendre à d'autres moments, et, bien que l'identité de celui que recherche Yuto peut nous sembler évidente, je ne m'avance pas trop, si ça se trouve, je fais complètement fausse route.

Les personnages sont bien réussis, malgré le fait qu'ils ne soient pas tous encore totalement développés. Je me suis déjà attaché à certains, de plus, je me dois de souligner la grande diversité d'origine des personnages présentés dans ce manga, des blancs (qui sont pour l'instant les personnages les plus récurrents de la série...), des noirs, des latinos, et finalement très peu d'asiatique.

DeadlockDeadlock

Les dessins, quand à eux, sont très agréables. La dessinatrice possède un trait fin et soigné, d'ailleurs, chose assez rare pour être souligné, elle sait très bien dessiner les occidentaux. Les arrières plans, quand à eux, bien que généralement pas très fournis, arrivent, avec l'aide du tramage, à nous transmettre l'ambiance oppressante de la prison.

Deadlock est donc pour moi une très bonne lecture ! Avec ces deux tomes sortis, je n'ai qu'une hâte, lire la suite ! Je ne peux que vous le conseiller !

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article, à bientôt !

Publié dans Chroniques

Commenter cet article