Yaoï (boy's love)

À l'origine, cette page était censé regrouper tout mes boy's love ainsi que mes avis les concernant.

Depuis, un an d'inactivité c'est écoulé, et ma collection de yaoï a considérablement augmenté. Si bien qu'à la réactivation du blog, je n'avais aucune envie de le mettre à jour, du coup j'ai laissé cette page ainsi.

Néanmoins, je publie un nouveau format d'articles. Des chroniques, centrés chacune sur un boy's love. Je vais donc les répertorier ici pour que vous puissiez y avoir accès !

Taïfu comics :

10 count

Beast & Feast

Caste Heaven

Deadlock

Escape Journey

Given

Hearty

Le syndrome du tournesol

Links

Love stories

Love whispers even in the rusted night

Mon amour à tout jamais

Mother's spirit

Qualia under the snow

Spicy & Sugary

The first love melt in ultramarine

The proper way to write love

The youth yearns love

Twittering birds never fly

Wild rock

Boy's love idp :

Bodysuit fetish

Buddhist priest & a spider

Goodbye lilac

How to keep me and how to scold

Kichiku encount

L'étranger de la plage

Rendez-vous à Udagawachou

The capricious love is moderate

The story of never ending unhappiness

Zhenniao

Asuka

His favorite

NightS

Et voilà pour les articles pour l'instant publié ! Je vous laisse maintenant avec les vestiges de ce qu'était mon blog ! N'hésitez pas à me suivre sur Facebook pour être tenu au courant de mes derniers articles !

Facebook du blog : ici !

Little by little (One shot)

Genre : Romance

Editeur : Trouvable uniquement sur le site Point manga

Parution : One shot

Résumé : (SPOIL) Petite plongée dans le quotidien entre Katsuya et Shinohara !

Avis : Très plaisant, mais au vu du prix (12€ plus 2€ de frais de port), je le conseille SURTOUT aux fans de la série, les autres vous pouvez passé votre chemin ! Il n'y a en plus que 34 pages, sans scène osés, vous voilà prévenu ! Personnellement, en temps que fan de la série, j'ai adoré ce petit spin off, j'ai donc pu en apprendre plus sur les personnages, donc rien à redire !

In These Words (tome 1 & 2)

 

Junjou Romantica (tome 5)

Genre : Comique, romance.

Editeur : Asuka

Parution : 16 volumes en cours

Résumé : Misaki espère intégrer une université prestigieuse et, pour améliorer ses résultats, il a réussi à convaincre un ami de son grand frère, le célèbre écrivain Akihiko Usami, de lui donner des cours particuliers. Mais ce génie excentrique, qui vit seul dans un gigantesque appartement, se montre vite entreprenant. Misaki découvre alors un autre visage de son professeur, celui d’un homme romantique et passionné.

Avis : Sûrement l’un des yaoï les plus connu, et également celui que j’ai en ma possession qui m’a le plus déplu. Je ne suis pas très fan des dessins, le personnage de Misaki ne m’a pas plu et l’histoire en général ne m’a pas convaincu. En revanche, en plus de l’histoire principale, deux histoires courtes sont incorporé à chaque tome : Junjou egoist (Bof…) et Junjou terrorist (là j’accroche par contre !).

Twittering birds never fly (Tomes 1, 2, 3)

Genre : Romance, drame

Editeur : Taïfu

Parution : 3 volumes en cours

Résumé : Yashiro est un Yakuza amoureux depuis le lycée de son meilleur ami, Kageyama. Malheureusement, celui-ci est en couple avec un autre homme. C’est alors que Yashiro fait la connaissance de Dômeki Chikara, son nouveau et séduisant garde du corps, qui est loin de le laisser indifférent. Mais si Yashiro est un masochiste fini, Dômeki est quant à lui impuissant… Contient aussi deux nouvelles, l’une mettant en scène Yashiro et Kageyama au lycée et la seconde narrant la rencontre de Kageyama et de son amant.

Avis : Un très bon yaoï ! J'ai mis du temps à l'avoir, mais maintenant que je l'ai je me demande pourquoi j'avais si longtemps hésité ! L'univers dressé là, celui peu commode de la mafia japonaise, les personnages, chacun ayant un passé lourds à porté, les relations compliqués se nouant entre eux, les dessins de l'auteur, tout m'a fais chaviré et je fond devant ce superbe travaille, signé Kou Yoneda, l'auteur de NightS et du Labyrinthe des sentiments !

Not Equal (tomes 1 & 2)

Genre : Incest, drame, psychologique, surnaturel

Editeur : Taifu comics

Parution : 2 volumes terminés

Résumé : « Demain, j’ai lancé un sort contre mon père. » Ryô a fait un bon de 22 ans dans le passé juste après avoir revu son père dont il a été séparé depuis l’enfance. Il se retrouve à la fin des années 1980 à l’époque de la bulle économique. Là Il fait la rencontre de son père, Konomi, qui a 3 ans de moins que lui. Ryô a du mal à s’adapter à son nouvel environnement, et la peur de ne plus pouvoir retourner à son époque attise son inquiétude. Cette angoisse s’estompera-t-elle au contact de son père, jeune homme timide presque transparent ?

Avis : Le yaoï que j’ai en ma possession qui m’a le plus laissé mitiger… D’une part j’adore les personnages, très réussis, je me suis rapidement attaché à eux, les dessins sont charmants, l’histoire aurait pu l’être tout autant, sauf que le problème, ce sont les bonds dans le temps, qui je trouve ne sont pas réellement expliqué… Ce qui a gâché mon plaisir. Néanmoins ça reste à mon goût une bonne œuvre, relativement sombre de par la relation incestueuse père-fils.

Stupid Story (tomes 1, 2 & 3)

Genre : Romance, School life.

Editeur : Taifu comics

Parution : 3 volumes terminés

Résumé : Yanik en a assez d’être toujours à l’écart. C’est décidé, dans ce nouveau lycée tout va changer ! Tout ce qu’il veut c’est devenir aussi populaire et attractif que cet aimant pour filles qu’est Alan. Mais quand Alan l’embrasse pour prouver aux midinettes qui lui tournent autour qu’elles n’ont aucune chance, son admiration pour lui se transforme en dégoût. Les deux garçons se retrouvent durant une fête où Yanik est forcé de se rendre déguisé en fille. Instantanément, Alan tombe amoureux de cette jolie « demoiselle » sans savoir qui il a vraiment en face de lui…

Avis : Un global manga qui m’a moyennement plût, j’ai néanmoins eu les trois à douze euros, donc sur le coup je me suis jeté sur l’occasion. Et je ne regrette pas vraiment ces achats, j’ai quand même bien ris, bien que le tome 1 soit moins bon que les deux autres. Je n’ai en revanche pas franchement accroché aux dessins, bien qu’ils se laissent regarder vu le côté humoristique de cette œuvre; d’ailleurs l’histoire ne sort pas franchement des sentiers battus. Cette série porte bien son nom, elle doit être prise avec beaucoup de légèreté, ceux et celles cherchant un yaoï plus sérieux peuvent passer leurs chemins !

His Favorite (tomes 6, 7)

Genre : Comédie, school life, Romance, tranche de vie.

Editeur : Asuka

Parution : 7 volumes en cours

Résumé : Malgré sa petite taille et un manque de charme évident, Yoshida est un lycéen ordinaire qui ne désespère pas, un jour, de sortir avec une fille. Mais depuis que le beau et populaire Satô le prend pour excuse pour décliner les rendez-vous, loin de voir sa cote augmenter auprès des demoiselles, le voici devenu la cible des rancœurs féminines. Cherchant des explications à ce comportement bizarre, Yoshida va pas tarder à découvrir le véritable caractère du jeune homme en plus des vraies raisons derrière ses mensonges…

Avis : Oui, je n’ai pas les premiers tomes, et oui je compte bien m’acheter toute la série, car de ce que j’ai lu, j’ai tout simplement adoré le travail de l’auteur ! Les dessins sont très particuliers, vraiment simplistes, on aime, ou on n’aime pas, personnellement j’ai totalement accroché ! Et de plus, ça sert en général à l’histoire ! Mais je ne vous en dirai pas plus, sachez seulement que ce manga est bourré d’humour et est très soft !

Dramatic Maestro (tomes 1, 2 & 3)

Genre : Comédie, romance, school life.

Editeur : Asuka

Parution : 3 volumes terminés

Résumé : Depuis qu’il a fait son entrée dans le cercle très fermé des “maestros”, Mao voit sa vie complétement chamboulée. Lui qui en voulait à Yû, le “maestro de l’Amour”, de lui avoir piqué toutes ses petites amies, le voilà̀ allongé sous lui, et presque émoustillé́ de cette situation. Mais son sentiment de rancune ne le lâche pas, surtout que le jeune homme ne sait pas si Yû se joue de lui comme il a pu le faire auparavant avec ses (multiples) conquêtes...

Avis : Un manga qui se laisse lire, soft et bourrée d’humour, l’histoire n’explose pas des baraques, mais cette petite série en 3 tomes reste très plaisante à lire, les dessins tout à fait charmants aidant à apprécier l’œuvre.

Tendre Voyou (tomes 1, 2, 4)

Genre : Comédie, romance, school life.

Editeur : Taifu comics

Parution : 12 tomes en cours

Résumé : Le Conseil des Elèves garde toujours un œil sur Towa Aikawa, un étudiant « délinquant » qui aime se cacher sur le toit de l’école, son petit endroit « illégal ». Un jour, en allant sur son toit, il se retrouve nez à nez avec Mikado Shirahane, le garçon le plus sexy et intelligent de l’école.... Pourquoi Towa tomberait-il amoureux de Mikado ? Peut-être à cause des baisers passionnés et des regards langoureux de ce dernier ?

Avis : Une fois n’est pas coutume, l’histoire de ce manga se passe dans un lycée. Cette œuvre nous présente une petite palette de personnages tous plus attachants les uns que les autres (notamment les grands frères de Towa, surprotecteur et également naïf pour le plus âgé) , une petite bouffée d’airs frais bourrés d’humour et de scènes de sexe très romancés. Les dessins y sont très agréables, et à moins de ne pas être fan du genre « garçon sérieux » avec un « garçon naïf donc drôle », on se laisse vite prendre par cette série, comptabilisant 12 tomes toujours en cours. A la fin de chacun d’eux, vous aurez droit à deux histoires courtes, qui passent comme une lettre à la poste, l’humour y étant toujours de mise.

Black Sun (tomes 1 & 2)

Genre : Drame, érotique, fantasy, romance.

Editeur : Taifu Comics

Parution : 2 volumes terminés.

Résumé : La forteresse de Gerun, commandée par le chevalier Leonard de Limbourg est attaquée par le prestigieux général Jamal Jan de l’empire du Moyen-Orient. Conscient que la victoire est impossible, Léonard décide de négocier avec Jamal et lui propose sa tête en échange de la vie de ses hommes. Jamal accepte sa proposition, mais, contre toute attente, décide de ne pas le tuer. Sensible aux charmes de son ennemi, le général sarrasin a une autre idée en tête : en faire « son butin de guerre » ! Ce statut de prisonnier s’annonce bien pire que la mort pour Léonard qui se retrouve alors obligé d’assouvir les désirs de son nouveau « maître ». Mais la honte de trahir ses vœux de chevalier va peu à peu laisser place aux sentiments d’extase que lui procurent les plaisirs de la chair…

Avis : Voilà un environnement qui change de l’habituel lycée. Une histoire qui m’a plutôt plût, mais attention, dans cette petite série, les scènes de sexes y sont omniprésentes, et aucune censure n’a été faite, donc celles et ceux n’appréciant pas cela, vous pouvez passer votre chemin ! Et pareil pour celles et ceux recherchant de l’humour, il n’y en que peu dans ce manga !

The Wolf in Love and The Hungry Rabbit (one shot)

Genre : Comédie, Romance, school life.

Editeur : Taifu comics

Parution : One shot

Résumé : Shirou est un jeune homme qui ne désire qu’une chose : réussir à caresser un lapin. Malheureusement, son visage sombre et inamical les fait tous fuir. Un jour, il rencontre l’animal de ses rêves dans un parc, mais ce dernier est vite récupéré par son propriétaire, qui s’avère travailler dans un bar à lapins. Persuadé que cette rencontre est un signe du destin, Shirou va chercher à revoir le jeune homme...

Avis : Ce one shot est composé de deux histoires, la première, dont le manga porte le titre, est très romantique, de la guimauve dégoulinante, avec de l’humour et un peu de sexe en plus, vous voilà servit. « Le chat rusé et le chien folâtre » est un tantinet plus hard mais également beaucoup moins guimauve que la première partie du one shot. J’ai personnellement bien plus ris sur cette romance, et en particulier du « chat rusé », un personnage sadique inconsciemment. Je vous laisse découvrir ce one shot plaisant aux dessins légers et pleins d’humour !

Private Teacher (tomes 1, 2, 3 & 4)

Genre : Comédie, school life, romance.

Editeur : Taifu Comics

Parution : 4 volumes terminés

Résumé : Rintaro subit quotidiennement le harcèlement de son professeur particulier Kaede, qui n'hésite pas à prendre pour excuse les mauvais résultats de son élève pour abuser de lui... Rintaro se rend cependant compte des sentiments qu'il éprouve pour son professeur, ce qui a pour effet de le troubler encore un peu plus...

Avis : Qui a parlé du fantasme du professeur particulier et de son élève ? Néanmoins leur romance reste tendre et on s’attache vite aux deux protagonistes. Les dessins sont très agréables, et les histoires courtes présentes à la fin de chaque tomes sont également plaisantes à lire ! Bien qu’au niveau de ces histoires courtes, j’ai une préférence pour « l’amour avec un grand x » où un professeur beau et froid prend la place de passif !

Treat me gently, please (tomes 1, 2, 3 & 4)

Genre : Comédie, romance, school life.

Editeur : Taifu comics

Parution : 4 volumes terminés

Résumé : « Baisse ton pantalon si tu ne veux pas que je raconte tout ! ». C'est sur ces mots que Maya menace Nemugasa d'aller le dénoncer à leur professeur après l'avoir aperçu en train de tricher durant un examen... Histoire d'amour sincère et naïve entre Nemugasa et Maya.

Avis :Yaoï assez hard, il offre une histoire pas franchement originale, mais des beaux dessins, des scènes de sexes romancés et des personnages attachants, tout ceci avec beaucoup d’humours.

Treat me gently, please - Akira story (one shot)

Genre : Drame, Romance

Editeur : Taïfu

Parution : One shot

Résumé : Même si le corps dit oui, le cœur, lui, résiste parfois.

Akira, un étudiant exemplaire, cache un lourd secret : éperdument amoureux d'un de ses professeurs au lycée, il ne parvient que difficilement à oublier la souffrance de leur séparation en se jetant dans les bras de Shimakawa, le don Juan du département de médecine. Alors qu'il pensait pouvoir faire la part des choses dans sa relation, son frère Jûta vient réveiller en lui les cicatrices de son passé...

Avis : Spin-off de la série "Treat me gently, please !" , j'étais complétement passé à côté pour dire vrai.

On en apprend donc plus sur les trois personnages de ce manga, bien sûr le passé d'Akira nous ai révélé, ce qui nous poussera plus à comprendre ce personnages ci ambiguë, on en apprend plus sur son ancien professeur de lycée, qui est quand même très mignon quand il souri (je l'avoue) et sur Shimakawa, le "petit ami" d'Akira. J'ai bien aimé ce spin-off, Akira étant un personnage qui m'avais toujours intrigué, je suis donc ravi de l'avoir lu !

Sleazebag and Bitch (One shot)

Genre : Romance, Erotique

Editeur : Boy's love - IDP

Parution : One shot

Résumé : Asuma, flic, reçoit de son supérieur l'ordre de filer Yotsume, chef d'un clan yakuza qui connaît une récente montée en puissance, et dont il était le senpai à l'université. Asuma a toujours voulu se débarrasser de cette relation qu'il traîne depuis la fac comme un boulet à son pied, mais lorsqu'il fait un pas en arrière, c'est Yotsume qui tente de se rapprocher de lui ; et quand Asuma ne peut s'empêcher de laisser parler sa violence, c'est Yostume lui-même qui lui demande d'aller encore plus loin... La relation intense et passionnée d'un policier sadique et d'un yakuza masochiste

Avis : Recueil de one shot dont une thématique revient à chaque histoire, la difficulté d'accepter ces sentiments, de les affrontés en face, d'être soumis à des contraintes moral empêchant l'expression de ceux ci.. Un one shot touchant aux traits d'auteurs charmant.

Father's Vampire (tomes 1 & 2 )

Genre : Surnaturel, romance.

Editeur : Soleil Manga

Parutions : 2 volumes terminés

Résumé : Claude, un vampire tout juste arrivé en ville à la recherche de sang frais, fait la rencontre d’un bel homme, le père Ruslan. Pourtant, alors qu’il croyait s’en faire un bon repas, c’est plutôt lui qui passe à la casserole, sans parler du fait qu’il se retrouve avec une marque sur le bras, le mettant en position de soumission absolue.

Et c’est finalement lui qui, au quotidien, se fera gentiment mordiller, notamment par le lycanthrope domestique de Ruslan et Imp le diablotin !

Avis :Un autre yaoï qui change ! Inutile de préciser que c’est un yaoï dans tout ce qu’il a de plus hard et drôle, servi par de beaux dessins et un environnement assez original pour un boy’s love (une église).

Never complex (one shot)

Genre : Romance, Drame, Tranche de vie.

Editeur : Boy's Love - IDP

Parution : One shot

Résumé : Maki et Hiro ont grandi ensemble à l'orphelinat. Ils sont allés dans la même école, entrés dans la même entreprise, se retrouvent dans la même équipe de travail... Hiro, amoureux de Maki depuis très longtemps, est prêt à exécuter ses quatre volontés, comme un chien loyal envers son maître. Mais Maki, conscient du talent et de l'intelligence de Hiro, voit en lui son rival le plus sérieux, et décide de partir pour l'Angleterre, en ordonnant à Hiro de ne pas le suivre...

Avis : Recueil de One shot assez sympathique, never complex traite du complexe d'infériorité, se sentir toujours rabaissé et mis à un niveau moindre que ce que l'on devrait valoir, voici une petite histoire bien touchante, celle qui m'as le plus plu de ce recueil, quand aux autres, elles sont "cools" mais c'est tout pour moi. Les traits de l'auteurs sont assez particuliers, mais j'ai franchement bien apprécié ! Du côté édition, le travail est bien fait, pas de page couleurs mais une bonne traduction, des pages pas baveuses... Bref, un petit recueil de one shot bien sympathique !

Kuroneko (tomes 1 & 2)

Genre : Drame, romance, érotique, tranche de vie.

Editeur : Taifu Comics

Parution : 2 volumes en cours

Résumé : Les humains finissent toujours par m’abandonner. Je suis sûr que toi aussi, un jour… Shingo est un homme-chat, un humain qui se transforme en chat noir et qui couche avec tous ceux qui lui plaisent. Mais cette fois, c’est lui qui devient objet de désir pour l’impérieux Kagami, l’acteur le plus en vue du moment et à la virilité littéralement irrésistible. Ses attentions éveillent en Shingo un espoir qu’il croyait pourtant disparu…

Avis : Honnêtement, quand j’ai vu la couverture de ce manga, j’ai directement pensé au fantasme de l’homme chat, dont les oreilles ultras sensibles et la queue pouvant servir à plein de choses… Sauf que non ! Et quelle agréable surprise ! Un yaoi donc très hard, aux scènes de sexes multiples et détaillés, néanmoins, le manga ne s’arrête pas là, un peu d’humour, et surtout une belle histoire que nous offre Aya Sakyo, son chat noir qui n’est jamais réellement sorti de son carton m’a touché.

The Youth Yearns Love (one shot)

Genre : Drame, romance, school life, tranche de vie.

Editeur : Taifu Comics

Parution : One shot

Résumé : Kaede est un lycéen qui a du succès auprès des filles de son lycée. Malgré l’image de gentil garçon qui lui colle à la peau, celui-ci ne supporte pas les filles et leur attitude vis-à-vis des hommes mignons. Kaede cache en fait un lourd secret, il est gay et a du mal à s’assumer. Ne se trouvant pas assez beau, il pense qu’il ne trouvera jamais l’amour. Ayant des sentiments pour son meilleur ami, Okuda, il refuse de les lui avouer par peur de se faire rejeter. Le seul moyen qu’il trouve pour devenir plus mignon et d’attirer l’attention de son ami est de se déguiser en fille. Cependant, cette expérience ne fera qu’empirer les choses et il finira pas se dégoûter encore plus… Ayant compris qu’il ne pourra pas changer il décide alors de vivre comme si de rien n’était, mettant de côté ses sentiments. Avec le temps cette situation devient de plus en plus difficile à gérer et son entourage commence à se douter de quelque chose…

Avis : Ceci est un manga composé de deux histoires très touchantes, qui parlent enfin de la difficulté de l’acceptation de l’homosexualité, que ce soit pour soi-même, et pour les autres, une belle œuvre accompagnée de beaux dessins, je salue le travail de Garasu Hino, chapeau bas l’artiste.

Acid Town (tomes 1, 2, 3)

Genre : Drame, Shonen aï, thriller.

Editeur : Taifu Comics

Parution : 4 volumes en cours

Résumé : Dans une ville où la loi n’existe pas, Yuki et son meilleur ami Tetsu tentent de braquer les bureaux de la société Seidoukai pour pouvoir payer les frais d’hôpitaux du frère de Yuki. Après cet échec, Kazutaka Hyodo, un yakuza, propose un deal à Yuki pour sauver son frère. Une offre qu’il ne peut refuser mais qui ne sera pas sans conséquence...

Avis : Un yaoi sombre, qui change encore de ce qu’on peut voir habituellement, l’humour n’est pas vraiment là, l’amour non plus, juste quelques pointes pour le moment, un yaoï blue dans toute sa splendeur ! L’histoire met du temps à s’installer, la relation des personnages aussi… le rythme de parution également d’ailleurs… Et pour celui-là je pense qu’on n’est pas loin du record ! Enfin bref, c’est une histoire assez sombre servie par des dessins que j’ai vraiment appréciés, si vous n’êtes pas attiré par ce genre d’environnement, faite demi-tours !

NightS (one shot)

Genre : Action, Drame, Thriller, School life, romance, shonen aï, tranche de vie.

Editeur : Asuka

Parution : One shot

Résumé : Dans Nights, Masato est un transporteur qui refuse toute implication avec la mafia. Pourtant, lorsqu'un yakuza peu commun vient lui demander ses services, il ne peut refuser sa demande. Mais qui sont-ils vraiment tous les deux ? Ensuite Reply nous conte l’histoire de Seki, mécanicien dans une chaine de garages. Un jour, il fait la rencontre de Takami, le meilleur commercial de la chaine. Malgré leurs différences, les deux hommes s'apprécient très vite et commencent à se fréquenter régulièrement. Mais, alors que Takami lui avoue le considérer comme un ami indispensable, Seki réalise que ses sentiments vont bien au-delà de cela. Puis enfin, Prism of feelings nous offre une histoire un peu plus légère. Lorsque Kugou remarque le regard du timide Usui, toujours braqué sur son ami Nakaya, il ne peut s'empêcher d'aller lui proposer son aide. Difficilement, Usui accepte son offre et fréquente ainsi Kugou pour se rapprocher de Nakaya. Mais dans le cœur de certains, les choses changent...

Avis : Sûrement le meilleur one shot yaoï que j’ai lus, composés de trois histoires. Un autre de mes coups de cœur, un manga tout simplement magnifique, sombre, et doux par moments, comme vous avez pu le deviner, l’humour n’y est que peu présent, mais n’entache en rien ces histoires passionnantes !

10 count (tomes 1, 2, 3)

Genre : Psychologique, romance, tranche de vie.

Editeur : Taifu Comics

Parution : 3 volumes en cours

Résumé : Shirotani est un jeune homme brillant atteint de mysophobie. Quand le chef d’entreprise pour lequel il travaille est victime d’un accident, il rencontre Kurose, un jeune homme qui lui conseille de se faire soigner et lui laisse la carte d’une clinique psychiatrique. Le lendemain, Shirotani se rend à la clinique et comprend que Kurose est un des psychiatres qui y travaillent. Les deux noueront alors une relation qui dépassera bientôt le cadre médecin-patient...

Avis : Mon petit chouchou, 10 count est mon coup de cœur Yaoï, j’attends chaque sortie avec impatience. Que ce soit ses personnages, ces dessins, l’histoire, tout y est soigné, je ne peux que le conseiller, sauf à ceux cherchant un boy’s love bourré d’humour, car il y en a, mais pas des masses non plus. C’est un yaoï blue, donc la relation entre les personnages met du temps à se mettre en place, mais croyez-moi, vous ne serez pas déçu.

Seule la fleur sait (Tomes 1, 2 & 3)

Genre : Romance, shonen aï, tranche de vie.

Editeur : Taïfu

Parution : 3 volumes terminés

Résumé : Un après-midi ensoleillé sur le campus... Un soir de pluie à la gare... Misaki et Arikawa se sont rencontrés. Ils ignorent le nom de l'autre, ne s'étaient jamais vus, mais c'est le commencement de tout.

Ils vont se rapprocher peu à peu, mais...

Avis : Un yaoï soft tout ce qu'il y a de plus charmant, une romance douce, mettant du temps à s'installé, un yaoï blue par excellence ! On reconnaît encore là les traits délicats et soignés de Rihito Takarai, l'auteur de 10 count et de seven days, l'histoire est sublime, les peronnages attachants, bref, un manga à ne surtout pas oublié ! Sauf pour ceux et celles n'aimant pas l'absence de sexe dans un yaoï !

Fleur et Sens (one shot)

Genre : Romance, drame, historique, tranche de vie, tragique

Editeur : Taïfu

Parution : One shot

Résumé : Motoharu Tsujimura est le fils cadet de la célèbre et riche famille Tsujimura. Il est amoureux de son ami d'enfance Akira Hasumi, mais ce dernier le repousse après avoir découvert les sentiments qu'éprouve son camarade pour lui... Malgré cela, Motoharu poursuit ses études dans la même voie qu'Akira tout en essayant d'oublier sa déception amoureuse avec le temps... Jusqu'au jour où Akira lui propose de rentrer avec lui après les cours, comme ils le faisaient si souvent au lycée...

Avis : Ce spin off, concluant la série « seule la fleur sait », m’a bouleversé, comme pour l’instant aucun autre yaoï ne l’a fait. Ce one shot est constitué de deux partie : la première est centré sur un couple vivant pendant les années après-guerre au Japon, la seconde reviens sur le couple de la série principal, mais finalement, les deux histoires vont se rejoindre en un lieu qui m’a fait versé quelques larmes. Ce one shot est donc à mon goût indispensable pour cerner les personnages de l’histoire dans leurs globalité, si vous n’avez pas commencé la série et si vous aimez le shonen aï, je ne peux que vous la recommandez très vivement !

Publié dans Mangathèque